ESBA Tours Workshops L’œuvre exposée/2

L’œuvre exposée/2

Un workshop avec Raphaël Brunel et Anne-Lou Vicente
Le jeudi 8 février 2018, de 10 h à 18 h
Sur l’invitation de Sandra Delacourt et Hélène Agofroy, en partenariat avec le MAC VAL

En 2015, Anne-Lou Vicente et Raphaël Brunel ont entamé une réflexion sur les collections publiques d’art contemporain et plus spécifiquement sur la réserve, en tant qu’espace-temps singulier où les œuvres se voient temporairement libérées des contraintes de l’exposition et de la présentation au public. Lieu paradoxal, elles sous-entendent une certaine vacance de l’œuvre tout en assurant les conditions de sa future visibilité. Ce travail s’est initialement développé autour du projet Sur la réserve mené dans le cadre d’une bourse de recherche curatoriale attribuée par le CNAP. En s’intéressant à des œuvres du Fonds national d’art contemporain n’ayant jamais fait l’objet d’aucun emprunt ni mouvement extérieur depuis leur acquisition, il s’agissait d’interroger les modes de visibilité et d’existence des œuvres, de réfléchir, selon des logiques propres au récit et à l’oralité, aux moyens de les remettre en circulation par l’intermédiaire d’artistes invités à les interpréter et à en propager la mémoire et la trace à travers paroles, sons et gestes.

Ce projet a également donné lieu récemment à une collaboration avec le MAC/VAL, en écho avec l’exposition actuelle des œuvres de la collection intitulée Sans réserve construite autour de la question du récit, qui prenait la forme d’une visite des réserves du musée exceptionnellement ouvertes au public, revenant sur les origines et évolutions de sa collection au travers de figures et d’œuvres plus ou moins oubliées au fil du temps, témoignant d’un pan de l’histoire de l’art et des collections publiques en France.

Les enjeux que convoquent ces recherches sur la réserve sont riches en perspectives pédagogiques, tant sur le plan théorique et professionnalisant que de la variété des formes de restitution à mettre en œuvre, il serait intéressant de prolonger le dialogue initié avec le MAC/VAL avec un groupe d’étudiants dans le cadre d’un workshop dont les séances pourraient se répartir entre l’école et le musée. Il s’agirait de partir avec les étudiants à la découverte de la collection du musée à travers l’accrochage actuel des œuvres comme des espaces de conservation du musée, de son histoire et de ses spécificités, et d’interroger à travers ce cas concret et singulier des questions liées au devenir de l’œuvre, à ses modes d’apparition comme de circulation.

La réserve pourra également être envisagée en tant qu’écosystème dans lequel le rapport à l’œuvre diffère radicalement du contexte habituel de l’exposition, le mobilier et la localisation des différentes acquisitions répondant à des critères très précis de conservation et non pas à des paramètres esthétiques, thématiques ou scientifiques. Enfin, cette immersion dans les sous-sols et la collection du musée pourra donner lieu à une réflexion et une proposition artistique de la part des étudiants concernant la représentation et l’interprétation d’œuvres existantes, leur mise en récit potentiel.

Anne-Lou Vicente et Raphaël Brunel

Anne-Lou Vicente et Raphaël Brunel sont critiques d’art et commissaires d’exposition indépendants. Ils ont notamment fondé en 2010 VOLUME, revue d’art contemporain sur le son semestrielle et bilingue. Depuis, ils collaborent ensemble dans le cadre de la plateforme What You See Is What You Hear qu’ils ont fondée en 2014 et dont ils assurent la direction artistique, poursuivant ainsi leur exploration des liens entre art contemporain et son « élargi ». Puisant autant dans l’histoire de l’art et la phénoménologie que la théorie des médias et les cultural studies, leurs recherches et projets curatoriaux et éditoriaux portent une attention particulière aux notions de transmission, de communication et de diffusion.

En savoir plus
En savoir plus

← Retour site TALM

Les derniers flux